J’adore me faire remplir la chatte. Durant ce gang-bang, organisé à la maison juste avant Noël, j’avais explicitement interdit l’usage de la capote. Oui, je sais, c’est pas bien, mais j’aime tellement sentir les éjaculations d’inconnus en moi que je prends mes risques. Après tout, on ne vit qu’une fois, et je fais des tests régulièrement. (NDLR : sortez couverts !)

dogging slut