Une fois, un homme qui venait de se vider les burnes dans ma bouche m’a traitée de chienne lubrique. Personnellement, j’ai pris ça comme un compliment et j’ai pensé très fort à sa femme qui devait se faire sauter par le voisin ou le facteur. Alors, comme chienne assumée, je suis repartie vers une aire de repos pour routiers et j’ai servi de pute gratuite à ces messieurs. Un véritable régal pour moi.

dogging slut