Quand on est libertine, on est prêteuse. C’est avec cette maxime en tête que j’ai invité Kenzi, une copine à moi, à venir faire un petit tour par mon studio maison. En effet, covid oblige, la belle n’avait pas profité de deux queues en même temps depuis un moment. Mais comme je demande à mes amants de se faire régulièrement tester, je prête deux d’entre eux à la belle qui saura quoi en faire, je vous l’assure.

vieille coquine