Si, en réalité, les pratiques du gokkun et du bukkake renvoient au Japon à des traditions médiévales très marginales, elles ont, pour le moins, envahi, à une certaine époque, l’imaginaire pornographique japonais. Tant et si bien qu’il se trouve encore de nombreuses femmes japonaises, libertines ou non, qui fantasment sur cette douche de sperme (bukkake) ou sur le fait de lécher le foutre (gokkun) de ces messieurs. Nous les avons rencontrés et réalisé leurs rêves.

voir la vidéo complète