La partouze commence souvent de la même manière dans la grande salle de notre club libertin. Deux coquines s’amusent ensemble et offrent le spectacle de leur gouinage à leurs hommes respectifs. D’autres mecs viennent voir et, quand les maris rejoignent les coquines libertines, les célibataires tentent leur chance. Deux possibilités : soit on les refuse gentiment, soit une partouze générale démarre.

amateur porn

gouinage et partouze

J’ai déjà évoqué ici le terme gouinage. Il s’agit de dire que la relation entre coquines tient plus de l’accessoire que d’une réalité érotique. Elle consiste plus à chauffer les messieurs – et bien sûr les dames – que d’une réelle relation lesbienne.

Dans une partouze, par contre, quand l’action est lancée, on voit souvent deux libertines (ou plus !) s’amuser entre elles. Là, il ne s’agit plus d’un spectacle, mais d’une vraie envie. Je n’aime pas qu’on parle de gouinage à ce propos.