Elle est arrivée, avec son look un peu trash et son air de chaude rousse plutôt déjantée en nous disant à l’entrée qu’elle voulait « des kilomètres de bites pour me baiser ». Dans ce genre de soirées, nos libertines restent rarement insatisfaites. Et on la retrouve donc dans les coins-câlins, entourée de queues, une dans la moule, une enfoncée au fond de sa gorge, dans un gigantesque gang-bang.

swinger club